104

online

Frank Ntilikina aimerait jouer avec Kristaps Porzingis

Frank Ntilikina aimerait jouer avec Kristaps Porzingis

  
Frank Ntilikina - Kristaps Porzingis - New York Knicks - NBA
Crédit photo : TKW Illustration

Considéré comme le meilleur prospect français de cette cuvée 2017, Frank Ntilikina est très courtisé Outre-Atlantique. Mais, le meneur strasbourgeois a quand même quelques préférences.

A 18 ans, Frank Ntilikina fait déjà saliver pas mal de franchises. Mavericks, Hornets, Knicks, toutes ces équipes aimeraient mettre le grappin sur le pensionnaire de Pro A. Récemment invité dans la Green Room, l'avenir du strasbourgeois semble tout tracé. La draft 2017 est une cuvée de meneurs, mais Frank a un profil bien différent de ses futurs adversaires. Moins athlétique que Markelle Fultz ou Lonzo Ball, le français se distingue, en revanche, par un gros Q.I. Basket et une attitude irréprochable sur et en dehors des parquets. Interrogé par le journaliste du New York Post, Marc Berman, Ntilikina ne cache pas une certaine attirance pour les Knicks et envisage une potentielle relation avec Kristaps Porzingis.

 

Il joue vraiment très bien. Il a réalisé deux bonnes saisons. Il est appelé à devenir une superstar, c'est sûr. Nous devrions avoir une bonne connexion sur le parquet si nous jouons ensemble. Notamment sur pick’n’roll… nous venons tous les deux d’Europe. Nous avons une manière un peu différente de jouer le pick’n’roll, que tous les joueurs américains n’ont pas forcément. En plus, je pense que nous pourrions avoir une excellente relation en dehors du terrain aussi.

 

Sans résoudre les problèmes immédiats des Knicks, un axe Ntilikina-Porzingis aurait de quoi séduire sur le moyen et long terme. Deux jeunes prospects à des postes aussi stratégiques assureraient le renouveau nécessaire aux new-yorkais. La prolongation de Derrick Rose étant toujours hypothétique, Big Apple a plus que jamais besoin d’un meneur. Le départ en février de Brandon Jennings et le potentiel limité de sa doublure Ron Baker laissent une bonne fenêtre de tir pour l’heureux élu. Pour rappel, les Knicks disposent du 8ème choix de la prochaine draft, les Mavericks du 9ème et les Hornets du 11ème. Lors des deux dernières cuvées, New York a opté pour des profils du Vieux Continent (Kristaps Porzingis en 2015 et Willy Hernangomez en 2016). Récidiveront-ils cette année encore ?

Ailleurs sur le web
Votre avis ()