202

online

Focus sur D'Angelo Russell : La définition du talent

Focus sur D'Angelo Russell : La définition du talent

  
D'Angelo Russell - Los Angeles Lakers - Sixers Philadelphie
Crédit photo : scarletandgame.com
D'Angelo Russell pourrait bien être drafté en deuxième position

Doté d'un énorme potentiel, D'Angelo Russel n'a pas encore 20 ans mais le top 5 de cette cuvée 2015 lui est assuré. Voici les faiblesses et les qualités de ce joueur au profil proche de Michael Reed.

Selon la plupart des Mock Draft 2015 D'Angelo Russel est annoncé à Philadelphie comme étant le troisième choix de cette draft. Mais peut-être que les Lakers le préféreront à Jalhil Okafor avec le second choix.

 

  • Ses faiblesses 

 

Son explosivité : Il a beau s'appeler Russell, ce n'est pas Westbrook.

D'Angelo se repose sur son handle, sa taille et son changement de vitesse pour se détacher de son adversaire. Malheureusement contre des meneurs ou arrières athlétiques il n'arrivera que très rarement au cercle en raison de son problème d'explosivité, il devra se contenter de floaters ou de jump shot. De plus, lorsqu'il arrive près du cercle, Russell galère face aux joueurs longilignes.

 

Sa main droite : Il n'est pas à l'aise avec sa main faible, Russell est gaucher.

Lorsqu'il pénètre dans la raquette, D'Angelo tir systématiquement main gauche. Cela est problématique puisqu'il ne peut pas se protéger des contres adverses. Que ce soit pour dribbler ou en finition, il n'est pas confortable sur sa mauvaise main. Cela se travaille sans souci mais il est impératif de savoir utiliser ses deux mains en NBA.

 

Sa régularité en défense : Il a les capacités physiques pour être un bon défenseur, mais il ne semble pas concentré de ce côté du terrain.

Russell ne fait pas d'effort pour contester les passes. Lorsqu'il s'apprête à subir un écran, il regarde ce screen au lieu de se préoccuper de son joueur, ce qui permet à son adversaire de driver dans la raquette sans problème.                                                                                                                                  
D'Angelo regarde beaucoup trop le ballon sans se soucier de ce qu'est en train de faire son adversaire direct, il ne semble pas concentré.

 

  • Ses qualités 

 

Ses capacités physiques : Il est capable de jouer meneur et arrière (il fait 1,96 mètre)

Grâce à sa taille, il peut voir ses coéquipiers disponibles par dessus la défense adverse. Il a également la capacité de faire des fadeaway en dehors de la raquette.
Il est aussi très bon rebondeur, cette saison il tourne en moyenne à 5,7 rebonds en 34 minutes. D'Angelo a le potentiel pour devenir un solide défenseur, certes il n'est pas un athlète explosif mais il bouge très bien latéralement. Il est à 1.6 interceptions en 34 minutes cette saison.

 

Son talent de scoreur : Très bon en transition et lors des pick and roll, il peut même tirer à 3 points.

Fluide dans ses dribbles main gauche, il aime prendre des shoots en première intention lors des transitions. Grâce à ce talent de shooteur, D'Angelo n'est pas obligé de porter la balle pour marquer, il produit un excellent jeu sans ballon qui lui permet de réussir ses catch and shoot. Il utilise régulièrement des feintes pour ensuite faire un ou deux dribbles vers le cercle afin de prendre un jump shot. Ses défenseurs le connaissent, ils savent qu'ils sont obligés de contester ses tirs, mais Russell drive très bien main gauche et a un très bon QI basket. 

 

Son instinct de passeur : Il est un des meilleurs passeur de la draft, il tourne à 5 passes décisives cette saison.

En transition il garde toujours la tête levée afin de voir les coéquipiers disponibles. 60 de ses 174 passes décisives sont en transition cette saison.              
Il réalise souvent des passes "aveugles" afin de surprendre la défense adverse et trouve très facilement les coéquipiers coupants dans la raquette.
En bref, peu importe la situation, D'Angelo Russell a un excellent instinct de passeur.

 

  • Conclusion 

 

Swag et talentueux, c'est un bonheur à le voir jouer. Les défauts cités précédemment sont tout de même à travailler si il veut devenir l'une des stars de la ligue. Il sera drafté très haut et pourrait même déjouer les Mock Draft en rejoignant Kobe Bryant aux Lakers. La franchise qui obtiendra cette perle s'en servira certainement comme meneur ou arrière titulaire, c'est un beau cadeau pour un joueur de seulement 19 ans. Cette saison il est à 19,3 points (45%) dont 41% à 3 points, 5,7 rebonds, 5 passes et 1,4 interception en 34 minutes de moyenne. Ce joueur va scorer et casser des chevilles, on hâte de le voir jouer sur un parquet NBA ...

Ailleurs sur le web
Votre avis