Detroit Pistons 2016-2017

1290
lectures
Avis

Voici le guide de la saison 2016-2017 des Detroit Pistons.

  • La saison 2015-2016

 

Le bilan de la dernière saison est à relire ici.

 

  • Le bilan de la saison 2015-2016

 

Bilan : 44-38

Classement : 8ème de la Conférence Est - 3ème de la Central Division

Attaque : 102 points marqués par match (19ème de NBA)

Défense : 101,4 points encaissés par match (12ème de NBA)

Meilleur Marqueur : Reggie Jackson avec 18,8 points par match

Meilleur Passeur : Reggie Jackson avec 6,2 passes par match 

Meilleur Rebondeur : Andre Drummond avec 14,8 rebonds par match

Meilleur Intercepteur : Andre Drummond avec 1,2 interceptions par match

Meilleur Contreur : Andre Drummond avec 1,4 blocks par match

Meilleur Pourcentage : Joel Anthony avec 60% de réussite aux tirs

 

 

  • Effectif

 

Meneurs : Reggie Jackson; Ish Smith; Ray McCollum; Lorenzo Brown

Arrières : Kentavious Cadwell-Pope; Darrun Hilliard; Michael Gbinije

Ailiers : Stanley Johnson; Tobias Harris; Reggie Bullock

Ailiers Forts : Marcus Morris; Jon Leuer; Henry Ellenson

Pivots : Andre Drummond; Boban Marjonovic; Aron Baynes

 

  • Le 5 majeurs

 

PG : Reggie Jackson  SG : Kentavious Cadwell-Pope  SF : Marcus Morris  PF : Tobias Harris          C : Andre Drummond

 

Les Pistons repartent avec un 5 de départ inchangé, une bonne chose pour les automatismes et la cohésion d’équipe. Surtout lorsque l’objectif affiché est de retourner en playoffs dans une Conférence Est, où la lutte va être acharnée pour se faire une place en post-season. L’absence de perte majeure dans l’effectif durant l’été pourrait donc leur donner un avantage, afin de réaliser un bon début de saison, et ainsi prendre de l’avance sur leur adversaires pour la course aux playoffs.

 

L’axe fort de cette équipe sera, cette année encore, constituer de Reggie Jackson et Andre Drummond. Tous deux seront à coup sur à nouveau candidat aux All-Star Game. Mais on aimerait quand même les voir encore élever leur niveau, surtout s’ils veulent confirmer leur statut de star de la ligue, et ainsi porter leur équipe vers les sommets de la ligue.  

 

D’ailleurs, le pivot fut signer à prix d’or durant l’intersaison, le coach-GM Van Gundy n’a pas hésité à lui faire un chèque de 130 millions sur 5 ans, c’est dire à quel point il compte sur lui pour cette nouvelle saison. 

 

Malgré tout, on ne peut réduire cette équipe à ces deux joueurs tant le reste du cinq est combatif et solidaire. Notamment, la paire Marcus Morris - Tobias Harris, qui a montré une belle complémentarité en fin de saison dernière.

 

  • Le Banc

 

Sans faire de recrutement clinquant, les Pistons ont renforcé de manière intelligente leur banc. De toute façon, suite à la signature d’Andre Drummond, il ne restait pas grand-chose à dépenser sur le marché. Mais Stan Van Gundy a quand même réussi à réaliser de joli retouche à son banc. Notamment, avec l’arrivée d’Ish Smith en back-up de Reggie Jackson, s’il confirme sa bonne saison, il pourrait faire mal au second unit adverse, en faisant parler sa vitesse. 

 

Il faudra aussi surveiller le développement de Stanley Johnson, qui s’il la ramène un peu moins, à des atouts à faire valoir en sortie de banc.

 

Ensuite, on retrouvera Boban Marjonovic, Reggie Bullock, Lorenzo Brown, Jon Leuer qui à défaut de faire soulever les foules sont des remplaçants sérieux qui vont faire le travail demandé.

 

  • Les Plus

 

- Un groupe jeune à fort potentiel, qui a accumulé de l’expérience lors des derniers playoffs.

- Un coach qui connaît le chemin de la victoire et qui a redressé de façon spectaculaire la franchise depuis son arrivée.

- Un banc renforcé par rapport à l’an dernier, notamment avec les arrivées d’Ish Smith et Boban Marjonovic.

 

  • Les Moins

 

- Une conférence Est très compétitive, les derniers spots qualificatifs vont valoir très cher

-  C’est une année de confirmation pour les Pistons, attention à ne pas faire comme les Bucks l’an dernier.

 

 

  • Avis de la rédaction

 

Les Pistons seront surement à la lutte pour l’un des derniers spots qualificatifs pour la post-season. Même si le banc s’est consolidé et que la dynamique est lancée pour ce groupe, l’homogénéité de la conférence Est peut leur faire défaut. Stan van Gundy en est bien conscient, et il sait que son équipe devra être bien meilleure que l’an dernier, rien que pour retourner en playoffs.

 

  • Bilan Prévisionnel

 

44 victoires - 38 défaites

Ailleurs sur le web