DeMarre Carroll a trouvé sa place

DeMarre Carroll - Atlanta Hawks - Mike Budenholzer - Paul Millsap - NBA
Crédit photo : nba.com
Moins médiatisé que ses coéquipiers, Carroll est un des joueurs majeurs d'Atlanta.
2075
lectures
Avis

L'intérieur des Hawks est notre joueur de l'ombre de la semaine.

A l’approche de l’annonce des remplaçants du prochain All-Star Game, plusieurs noms des Hawks d’Atlanta sont ressortis des débats : Jeff Teague, Al Horford, Paul Millsap, Kyle Korver… Quasiment tous les joueurs du cinq majeur de la franchise géorgienne. Tous, sauf un : DeMarre Carroll.

Cet équipier modèle, presque inconnu du grand public, a joué 113 matchs depuis son arrivée à Atlanta le 3 août 2013. Ces 113 matchs, il les a tous débutés sur le parquet. Il s’est ainsi imposé rapidement comme l’un des cadres de l’effectif des Hawks.


Pourtant, tout ne fut pas très rose dans la carrière du grand ailier, qui alterne, avec Paul Millsap, les postes 3 et 4 dans le cinq.

 

  • Une monnaie d’échange


Demarre Carroll découvre la NBA en 2009, où il est drafté en 27ème position par les Memphis Grizzlies. Pour sa première saison, Demarre joue. Il participe à 71 des 82 matchs de saison régulière des Grizzlies, mais ne figure qu’une seule fois dans le cinq de départ.

En sortie de banc, il ne fait pas partie des premiers choix du coach Lionel Hollins. Son temps de jeu est faible, ne participant qu’à 11,2 minutes des rencontres en moyenne. Avec seulement 2,9 points et 2,1 rebonds, il ne peut prétendre à un meilleur sort.

C’est ainsi que le staff technique décide de l’envoyer en Ligue de Développement dès le début de la saison 2010-11. A partir du 14 décembre 2010, il joue 10 matchs avec les Wizards du Dakota où il inscrit 18,3 points de moyenne en six matchs. Ses bonnes performances dans l’antichambre de la NBA poussent les Grizzlies à le rappeler pour renforcer leur roster. Mais rien n’a changé dans la tête de coach Hollins qui lui donne encore moins de temps de jeu que la saison précédente : en sept matchs, il ne joue que 5,6 minutes en moyenne.


Ne comptant plus sur lui, les Grizzlies s’en servent de monnaie d’échange, et l’envoient, le 24 décembre aux Rockets de Houston, avec Hasheem Thabeet, afin de récupérer Shane Battier.

Au Texas, son cas ne s’améliore pas. Bien au contraire, il joue beaucoup moins. Il n’apparaît qu’à cinq reprises sous le maillot rouge et blanc pour un total de 11 minutes jouées, sans aucun point ni rebond à son actif. Il est coupé par la franchise texane le 11 avril.


Carroll peine ensuite à retrouver un club. Le 12 décembre 2011, il est contacté par les Denver Nuggets qui l’invitent à leur camp d’entraînement. Ce n’est pas une réussite. Il ne joue que 4 matchs, cumulant 21 minutes totales de jeu, pendant lesquelles il a inscrit 12 points et récupéré 3 rebonds. Il est de nouveau coupé le 4 février.

 

  • Enfin du temps de jeu


C’est alors très rapidement, le 8 février, qu’il rejoint le Jazz de Utah. C’est un tournant dans sa carrière. Il participe à 90 matchs en une saison et demi, découvrant même les Playoffs lors d’un sweep subi au premier tour 2011-12 face aux San Antonio Spurs. En sortie de banc, il trouve enfin du temps de jeu. Tyrone Corbin lui fait confiance et lui offre 16,7 minutes par match.

Lors de la saison 2012-13, il a inscrit 6 points et 2,8 rebonds pendant ses 16,8 minutes de jeu. Il représente alors une bonne solution dans la rotation du Jazz, derrière Paul Millsap qu’il retrouvera rapidement sous un autre maillot.


Le 3 août 2013, il signe à Atlanta. Il rejoint ainsi Millsap qui a fait le même chemin un mois auparavant.

Mike Budenholzer compte sur lui.  Le coach Rookie des Hawks décide alors d’aligner un trio imposant d’intérieurs dans son cinq majeur : DeMarre Carroll – Paul Millsap – Al Horford. Cette base de Big Men permet aux Hawks d’atteindre les Playoffs et de lutter jusqu’à un match 7 décisif contre les Pacers d’Indiana au premier tour. Carroll a fait l’unanimité, participant à 80 matchs, toujours titulaire, et inscrivant 11,1 points et 5,5 rebonds en 32,1 minutes.

Cette saison, DeMarre confirme son importance dans le roster géorgien, démarrant sur le parquet les 41 rencontres des Hawks, restant régulier à 11,8 points et 5,4 rebonds.


Il ne sera certainement pas All-Star, mais il est dorénavant indéniable que DeMarre Carroll est devenu un joueur indispensable aux Hawks d’Atlanta.

 

Ailleurs sur le web