Décryptage de la liste des 12 joueurs de Team USA : les intérieurs

Inside Basket fait la présentation des joueurs de Team USA lors des prochains Jeux Olympiques. Quel rôle pour chacun ?

  • DeMarcus Cousins (Sacramento Kings) : 26,9 points (à 45,1% aux tirs), 11,5 rebonds, 3,3 passes, 1,6 interceptions en 35 minutes.

 

Son rôle : Il est l'intérieur le plus talentueux de la NBA malgré ses difficultés à gérer de la bonne façon son caractère (la preuve en est avec son tweet assassin lors de la dernière draft). Toutefois, il est très apprécié par Coach K, qui va l'installent dans le cinq de départ de son équipe. Lui aussi est très bon dans le système de jeu au FIBA, que ce soit dans le domaine offensif ou défensif (alors qu'il a plus de difficultés en NBA). DeMarcus Cousins, avec ses mains en or, a la faculté d'être un très bon point d'ancrage intérieur. Il peut marquer sur quelques mouvements au poste, mais avec son explosivité, il peut aussi être servi dans les airs. Batailleur au rebond, il peut délivrer quelques bonnes pour des coéquipiers esseulés dans le corner. Dans le système de jeu huilé de Team USA, Boogie va une nouvelle fois prendre ses aises pour s'éclater dans une équipe qui gagne. Il va jouer plus de 25 minutes par match sauf s'il prend l'envie régulièrement à Coach K d'installer Draymond Green à l'intérieur, tant le profil du joueur est unique dans le paysage du basket mondial.

 

Ce que l'on veut voir de lui : Du bon DeMarcus Cousins. Il n'est jamais aussi stable que lorsqu'il joue pour sa sélection. Entouré de joueur qu'il semble considérer comme dignes de jouer à ses côtés, il fait du très bon travail. On le dit admiratif du travail de Coach K, c'est pourquoi il est parfaitement intégré au sein de ses systèmes de jeu. Il devrait frôler le double-double cette année dans ces Jeux Olympiques. Il faut qu'il soit l'un des joueurs phares de cette sélection.

 

  • Draymond Green (Golden State Warriors) : 14,0 points, 9,5 rebonds, 7,4 passes, 1,5 interceptions en 35 minutes.

 

Son rôle : Etant donnant qu'il est le seul poste 4 de métier de la sélection de Team USA, il y a de fortes chances de voir Draymond Green intégré dans le cinq de départ. Si Coach K fait comme d'habitude, c'est-à-dire qu'il joue small ball sur plusieurs séquences, il y a de forces chances pour que l'intérieur des Warriors soit décalant en tant qu'intérieur. Dans un cinq majeur en manque de joueur créatif, il pourrait avoir, comme à Golden State, un rôle prépondérant afin de développer du jeu pour ses coéquipiers. Il devrait avoir le droit à plus d'une vingtaine de minutes de jeu avec pour objectif principal, non pas de marquer des paniers (même si on sait qu'il est capable de le faire avec une certaine facilité), mais de délivrer des passes décisives. En plus de cela, on devrait le voir abattre, comme à son habitude, un très gros chantier, dans la raquette, que ce soit au rebond ou défensivement. (dans les aides notamment) Le joueur devrait se retrouver dans un rôle qu'il connaît déjà car il a le même à Golden State...

 

Ce que l'on veut voir de lui : Du trashtalking ! En fait, on veut que Draymond Green ne change pas de caractère car il joue pour la Team USA. Il n'est jamais aussi bon que dans la provocation et dans les interviews d'avant ou d'après match. S'il défend comme un mort de faim, et continue de jouer comme en NBA, nul doute qu'il devrait faire déjouer quelques joueurs de ces Jeux Olympiques qui n'ont pas l'habitude d'affronter une boule de nerf d'un peu plus de deux mètres.

 

  • DeAndre Jordan (Los Angeles Clippers) : 12,7 points, 13,8 rebonds, 1,2 passes, 2,3 contres en 34 minutes.

 

Son rôle : Lui, comme Harisson Barnes, devrait peu jouer au sein de cette sélection américaine. DeAndre Jordan, même s'il figure dans la First All NBA Team, n'a pas vraiment le profil pour s'éclater dans cette compétition. Réputé pour ses capacités athlétiques, l'intérieur des Clippers a des mains en carton pâte, il n'est pas bon pour créer du jeu pour les autres, et sa réussite au lancer-franc risque de lui causer bien des torts dans une telle compétition. Néanmoins, il pourra apporter son énergie en sortie de banc avec beaucoup de rebonds, du contre et quelques alleyoops bien sentis. Son temps de jeu ne devrait pas non plus dépasser la dizaine de minutes par match.

 

Ce que l'on veut voir de lui : Des alleyoops de dingue entre Kyrie Irving et lui. C'est tout ce qu'on en attend. Un énorme poster ne serait pas du luxe pour un joueur avec ses capacités athlétiques ! 

Ailleurs sur le web