91

online

Les déceptions de l'année : Les pronos de la rédaction

Les déceptions de l'année : Les pronos de la rédaction

  

Comme chaque année, Inside Basket se mouille un peu et essaie de pronostiquer qui seront les lauréats des différents trophées NBA. Cette fois, on sera un peu plus informel en déterminant quelques déceptions attendues.

Il est un peu tôt pour se montrer catégorique concernant ces pronostics. Vrai raté ou début en mode diesel pour finir fort ? Seule l’avancée de la saison nous le dira mais la rédaction a tout de même tenté de ressortir quelques dossiers pour mettre en relief les principaux accrocs que pourraient connaitre certaines franchises.

 

Avant de parler plus largement des deux plus grosses déceptions attendues, les premiers pronos ont fait mis en lumière deux serpents de mer, les Knicks et les Kings, strictement opposés géographiquement mais tellement proche dans la gestion calamiteuse de leurs structures respectives. Kristaps Porzingis et Carmelo Anthony annoncés sur le départ puis finalement bien toujours résidant dans la Grosse Pomme, vivement que le basket reprennent ses droits au Garden pour laisser Frank Ntilikina faire ses grands débuts le plus sereinement possibles.

Côté Kings, l’enfant prodigue De’Aaron Fox est arrivé pour remettre la franchise dans le bon sens après l’abandon de la construction autour de Demarcus Cousins.

Dans le même genre, les Bulls joueront certainement pour éviter la cuillère de bois made in NBA. La franchise est en jachère et il ne faudra certainement espérer de grands coups d’éclats de la part des coéquipiers de Dwyane Wade.

 

  • Lonzo Ball aux Lakers

 

 

Trop de pression pour le rookie ? La première année du deuxième pick de la draft 2017 sera scrutée au microscope par la plupart des experts NBA. Le cadre de la Cité des Anges n’est pas forcément propice au développement rapide des forts potentiels (Coucou D’Angelo Russell) mais l’environnement du jeune Lonzo sera une charge supplémentaire à supporter. Le caquet de son paternel ne cesse de s’ouvrir par apporter de la visibilité sur sa famille et inévitablement sur son rejeton. Les plus grands voit en lui la renaissance d’une des plus mythiques franchises de toute l’Histoire. L’étape de la Summer League a été réussie, suffisant pour franchir le sommet qui se dresse devant lui ?

 

  • Les Pelicans ratent les play-offs

 

 

Il se passe quelque chose à la Nouvelle-Orléans. Le débarquement de Demarcus Cousins en février dernier soulignait un brin d’ambition chez les Pelicans, ce qui faisait cruellement défaut à l’appétit féroce d’Anthony Davis depuis sa draft en 2012. Le duo aura la lourde tâche de porter une franchise jusqu’en play-offs mais elle s’annonce ardue. Rajon Rondo est venu renflouer les rangs mais pour quel rôle ? Son impact dans le jeu est en chute libre depuis son départ de Boston en 2015, reste seulement son sens inné de la passe, malheureusement limité par un tempérament impulsif et souvent en contradiction avec son staff. Sous la direction d’un Alvin Gentry par forcément des plus inspirés plaquette en main, les Pelicans éprouveront les plus grandes peines à résister à la concurrence toujours plus importante à l’Ouest.

Ailleurs sur le web
Votre avis