218

online

Clint Capela sur la bonne orbite

Clint Capela sur la bonne orbite

  
Clint Capela - Houston Rockets
Crédit photo : Associated Press

La progression de Clint Capela cette saison n'est pas étrangère à la troisième place décrochée par les Rockets. L'intérieur a passé un cap cette année au point d’être devenu le titulaire indiscutable dans la raquette texane.

En intégrant le cinq majeur à la place de Dwight Howard, les interrogations planaient sur les réelles capacités de Clint Capela à s'imposer en NBA. Encore en Pro A à Chalon-sur-Saône il y a 3 saisons, en DLeague il y a 2 ans, l'intérieur a rassuré le staff texan en saison régulière. Le Suisse a doublé sa moyenne de points (12.6 unités), est leader des Rockets au rebonds par minutes (12.2 prises sur 36 minutes) et pointe à la troisième position en NBA pour le pourcentage aux tirs (64,3%). Dans une équipe avide d’orgies à 3 points, Clint s'occupe du travail de l'ombre : pose d'écrans pour James Harden, bataille au rebond pour arracher une seconde chance, don de son corps en défense pour protéger le cercle... tout cela sans jamais se plaindre de son sort. Une abnégation au travail louée par John Lucas, chargé du développement des joueurs :

 

Il est tout le temps, là, tôt le matin. En début de saison, je lui ai dit qu'il commençait une nouvelle carrière. Que c'était maintenant l'heure de montrer qui il est vraiment. Je l'ai préparé à devenir intimidant car il en a les compétences. La bête est dans la peinture, si vous avez peur, allez à l'église.

 

Pour son premier match de playoff en tant que titulaire, Capela ne s'est pas défilé devant le Thunder et le roc néo-zélandais, Steven Adams. Avec 14 points (7/9 aux tirs), 7 rebonds et 2 blocks, l'ancien chalonnais a tenu son rang, notamment en attaque où il a profité de l'espace généré par les prises à deux sur Harden. Même, le coach d'Oklahoma, Billy Donovan, reconnaît les qualités du Rocket :

 

Il fait un gros chantier quand il est sur le parquet. Je lui donne beaucoup de crédit pour cela. Car avec le spacing qu'ils ont dans le périmètre, il a quartier libre pour aller vers le cercle. Que ce soit Harden ou d'autres gars en périphérie, ils arrivent à le trouver dans la raquette. Du coup, il peut générer des points faciles.

 

Le système de Mike d'Antoni est, certes, dédié à l'attaque à outrance mais nécessite quand même un intérieur besogneux capable de rapporter quelques points sur pick'n'roll et ramasser les miettes au rebond. Clint a bien assimilé ce rôle, parfois ingrat, où l'intérieur peut passer plusieurs possessions à faire l'essuie-glace sans toucher le ballon. Pas un problème pour lui. L’intérieur avoue même prendre du plaisir en jouant les soutiers dans la raquette texane :

 

En un an, j’ai gagné en confiance. C’est nouveau pour moi. Je me sens différent. J'ai plus de responsabilités, je suis titulaire donc je dois être prêt tout de suite. Je dois donner le ton en étant présent au rebond défensif et aller en aide sur le côté faible. Je sais ce que j’ai à faire et je dois me montrer vraiment actif. Essayer de jouer le plus dur que je puisse. C’est comme cela que je peux aider l’équipe. C’est vraiment excitant, je suis dans ma troisième année dans la Ligue et je suis starter en playoffs ! Je veux juste prendre du plaisir en amenant mon intensité, c’est tout.

Ailleurs sur le web
Votre avis