Cleveland confirme, OKC craque face à Harden

De nombreux matchs NBA en Prime Time heure française cette nuit, avec notamment OKC qui affrontait Houston et les Hornets qui se rendaient à Cleveland.

  • LE RESUME

 

Les Cavaliers accueillaient donc les Charlotte Hornets de notre Nicolas Batum national, avec Kyrie Irving laissé au repos pendant qu'en face, Al Jefferson était aussi absent. Le début de match est pour les moins calme, avec les deux équipes qui se rendent coup sur coup. Les Cavs shootent très bien mais perdent des ballons (6 en premier quart) alors qu'en face l'efficacité est absente mais les Hornets sécurisent bien mieux la balle. Il faudra attendre la huitième minute de jeu pour voir le jeu s'intensifié avec un écran plus que viril de Marvin Williams sur un Kevin Love tout sonné. S'en suit une tentative monstrueuse de ce même Williams sur un Tristan Thompson qui passe de peu à côté du Poster. LeBron James s'occupe lui de gérer le tempo et reste d'un niveau redoutable à l'approche des Playoffs. Le "Big Two" du soir côté Cavs est d'une efficacité redoutable avec un 8/8 aux tirs (dont 2/2 derrière l'arc pour Love) et les Cavs remportent le premier quart 29-19 avec une insolente réussite, 68%.

En sortie de banc, Iman Shumpert apporte beaucoup des deux côté du terrain avec lui aussi 100% aux tirs. LeBron continue son show avec un lay-up des plus difficile et les Hornets, en plus de n'avoir pas de réussite, commencent à perdre des balles. L'écart s'intensifie alors que les Cavs prennent feu à 3points avec 68% de réussite jusqu'ici. Les Hornets se retrouvent à 14 unités mais ne jouent pas mal. La balle tourne très bien mais la réussite aux tirs est absente. De l'autre côté du terrain, les Cavs profitent par contre des largesses défensives des Hornets avec notamment Cody Zeller qui se fait bouger (et c'est rare) par Tristan Thompson excité au possible et nous faisant part d'un combat intérieur de haut niveau. Cleveland est de plus en plus serieux, perd moins de balles et domine de toutes parts avec notamment Love qui continue de rentrer à 3points. Malgré un petit run des Hornets, JR Smith score et remet les Cavs à distance, pendant que LeBron termine cette belle mi-temps sur un feadeway de très haut niveau, gardant les Hornets à 16 unités. 

 

 

Première grosse information de la seconde période, c'est la blessure de Nicolas Batum, discret mais toujours aussi important jusque la, qui rejoint les vestiaires en se tenant le genou. Avec Batman absent, Kemba Walker prend les rennes de l'attaque et ça marche. L'ancien meneur de Uconn va totalement prendre feu, scorant 17 points dans ce quart temps, et permettant notamment aux Hornets de revenir à 11 points grâce à un 9-0. Kevin Love continue d'insister à l'intérieur mais la réussite le fuit désormais. Heureusement pour les Cavs, JR Smith va ressortir de sa boite pour lui aussi devenir "On Fire". Il enchainera 3points sur 3points afin de redonner de l'amplitude au score alors que Courtney Lee se fait plaisir en bâchant méchamment LeBron James sur contre-attaque. Les Cavs reprennent 15 points d'avance. 

Le quatrième et dernier quart reprend avec Channing Frye, pas en réussite ce soir (pour changer) et qui affiche 1/7 aux tirs. Les Hornets profitent d'un coup de moins bien des Cavs et reviennent à -8, toujours grâce à un Kemba Walker intenable et cette fois un Spencer Hawes qui rentre même derrière l'arc . C'est alors que Tyron Lue décide de faire rentrer les titulaires. Le changement se fait immédiatement ressentir avec Love qui marque. Cependant, et comme durant tout le match, les Hornets ne se laissent pas aller et c'est sûr un coup de chaud de Jeremy Lin qui enchaine 3 paniers, que les Hornets reviennent à 4 petits points. C'était sans compter sur le facteur X du soir,  Gérard Smith, qui mets un coup dur aux Hornets en rentrant un trois points hyper compliqué, immédiatement suivi par Love. Le gros alley-oop de LeBron James et les nouveaux paniers de JR ne feront qu'amplifier le score.

 

Malgré leur courage, les Hornets n'ont pas réussi à venir s'imposer à la Q et s'inclinent 112-103. Cleveland a fait un match très sérieux, porté par un LeBron James définitivement en mode Playoffs avec ses 31 points, 12 passes et 8 rebonds. Kevin Love termine lui avec 25 points et 9 rebonds, et JR Smith avec 27 unités à 10/16 aux tirs. En face, Kemba Walker affiche 29 points, 7 passes et 6 rebonds et Marvin Williams ajoute 22 points à 8/11 aux tirs. Les Hornets se compliquent donc la course à la troisième place à l'Est et la blessure de Batum, dont on ne sait rien pour le moment, n'arrangera probablement pas les choses. Les Cavs quand à eux valident quasiment leur première place à l'Est. 

 

 

L'affiche de la soirée opposait OKC et son duo de feu Kevin Durant/Russell Westbrook à leur ancien coéquipier James Harden et des Rockets en quête de victoire pour la course aux Playoffs à l'Ouest. Les trois premiers quart temps ont été dominé par OKC avant que comme (trop) souvent cette saison, le Thunder ne craque durant le Money-Time, encaissant un gros run de la part des Texans. Ces derniers remporteront le dernier quart 38-28 afin de s'imposer de 8 points, 118-110 porté par leur Barbu (voir ci-dessous). Dwight Howard, qui fut décevant, a été parfaitement remplacé durant le match par un Clint Capella décisif en fin de match par son envie et sa défense notamment. Au final, Kevin Durant termine avec 33 points (3/10 à 3pts) et 8 rebonds mais aussi  6 pertes de balles, Russell Westbrook affiche lui 23 points, 13 rebonds, 9 passes et 8 pertes de balles... Si OKC ne joue probablement plus rien, la troisième place leur ouvrant les bras, cette défaite à Houston et ce nouveau dernier quart temps déçevant ne présage rien de bon pour la suite. 

 

 

Du côté de Golden State, on pouvait retrouver un affrontement entre les Warrios et l'une des équipes les ayant battus cette année, j'ai nommé les Blazers. Après la défaite vécue à domicile face aux C's, Stephen Curry et sa bande avait envie de se racheter et cela s'est vu. Avec 39 points, 6 rebonds et 7 passes à 13/21 de réussite aux tirs, Curry est comme souvent au dessus des autres. Klay Thompson ajoute lui 21 points et Draymond Green peut rajouter une ligne sur sa liste des triple double avec ses 22 points, 10 rebonds et 10 passes. Au final, Golden State l'emporte 136-111 malgré les 39 points de Damian Lillard et se rapproche toujours plus du record des Bulls.

 

A noter cette nuit le retour de Blake Griffin lors de la victoire des siens face aux Wizards 114-109. En 25 minutes de temps de jeu, l'intérieur à montré de belles choses avec 5 rebonds, 4 passes et 6 points, même si la réussite n'est pas encore la (2/7). C'est Chris Paul qui s'est chargé de repousser les joueurs de la capitale avec ses 27 points et 12 passes. 

A noter aussi la belle perf' de Karl-Anthony Towns dans la défaite des siens. S'il affiche seulement 9 points, il y ajoute 21 rebonds (!) et 9 passes. Il passe donc de peu à côté du triple double, ce qui aurait été une première pour un rookie cette saison.

Pour finir et pour sa dernière face aux Celtics, Kobe Bryant à brillé. A sa façon mais il a brillé. Le Black Mamba termine avec un symbolique 34 points face à l'un si ce n'est le plus grand ennemi de sa belle carrière, mais n'empêche évidemment pas les Celtics de s'imposer au Staples Center. 

 

  • LE JOUEUR DE LA NUIT

 

James Harden. Lors de la victoire des siens face au Thunder, le barbu s'est rappelé au bon souvenir de la saison précédente. Très bon en attaque et défendant même parfois (comme quoi..), l'ancien sixième homme du Thunder termine le match avec 41 points, 4 rebonds et 9 passes. De quoi rappeler à tout le monde que le talent est la, et que tout n'est pas perdu à Houston cette année. Mention tout de même à Stephen Curry qui aurait tout autant mérité d'être dans cette partie mais le changement fait parfois du bien. Mention aussi à Kobe Bryant et ses symbolique 34 points pour sa dernière face aux Celtics.

 

  • LE LOSER DE LA NUIT

 

Bradley Beal. Comme si la saison compliquée des Wizards ne suffisait pas, l'arrière est passé complètement à côté de son match, affichant un horrible 2/16 aux tirs, dont 1/6 derrière l'arc. Il a récupéré néanmoins 7 rebonds et distribué 4 passes mais son très faible pourcentage au tir ce soir à été déterminant dans la défaite des siens. 

 

  • LES RESULTATS DE LA NUIT

 

New Orleans Pelicans 106-87 Brooklyn Nets

Charlotte Hornets 103-112 Cleveland Cavaliers

Oklahoma City Thunder 110-118 Houston Rockets

Dallas Mavericks 88-78 Minnesota Timberwolves

Washington Wizards 109-114 Los Angles Clippers

Memphis Grizzlies 107-119 Orlando Magic

Utah Jazz 101-86 Phoenix Suns

Chicago Bulls 102-98 Milwaukee Bucks

Indiana Pacers 92-87 New York Knicks

Portland Blazers 111-136 Golden State Warriors

Boston Celtics 107-100 Los Angeles Lakers

Ailleurs sur le web