Cinq majeur des abonnés à l’infirmerie

Cinq majeur des abonnés à l’infirmerie

Toute carrière de sportif professionnel est rythmée de bons moments comme les distinctions personnelles ou les titres collectifs mais également de moins bons comme les séries de défaites ou bien évidemment les blessures. Et certains y sont malheureusement habitués. Présentation des abonnés à l’infirmerie.

  • Le cinq majeur :

 

Derrick Rose (MVP 2011), l’exemple même d’une carrière en pointillée à cause de nombreuses blessures, notamment à l’aine, au poignet, au dos, au doigt de pied et à la cheville (257 matchs ratés en carrière).

 

Tyreke Evans (Rookie of the Year en 2010), le meneur des Pelicans  a connu une malheureuse série de blessures (dos, cheville, genou) qui l’ont tenu trop longtemps éloigné des parquets. Espérons que tout comme Rose, son rétablissement soit définitif.

 

Danilo Gallinari, le leader de la Squadra Azura a subit énormément de blessures en NBA. Notamment au dos, au ménisque, aux chevilles ou au ligament croisé (saison 2013-2014 blanche).

 

Anthony Davis (numéro 1 de la draft 2012), le franchise player des Pelicans a du talent, polyvalent et leader, il reste néanmoins trop esseulé pour espérer accrocher les play-offs dans la configuration actuelle. De plus, il reste trop souvent diminué par les blessures (orteil, hanche, cheville, genou, main gauche).

 

Joakim Noah (double champion NCAA avec les Florida Gators) a souvent été touché par les blessures, couplées à celles de Derrick Rose les Bulls de Thibodeau ont été malheureusement trop souvent sur courant alternatif pour accrocher une finale de conférence (blessures à l’épaule, genou, cheville, oeil).

 

  • Mentions honorables :

 

Donatas Motiejunas (régulièrement blessé au dos) qui a récemment rejoint les Pélicans.

 

Eric Gordon (poignet, dos, annulaire de la main droite,…) pour le moment les blessures n’ont pas épargné l’ancien arrière des Pelicans (42 matchs en moyenne par saison), aujourd’hui à Houston il semble à son aise dans le système de Mike d’Antoni, la fin du bagne pour Gordon ?

 

Nikola Pekovic (cheville, pied, talon d’Achille), l’ancien joueur du Panathinaïkos, n’ayant disputé que 12 matchs la saison passée, est forfait pour la saison. Ses blessures au pied et à la cheville ont sonné le début de son déclin au sein de la Grande Ligue puis ont suivi l’aine, la ceinture abdominale, le quadriceps et le poignet. Son plus grand nombre de matchs joués fut en 2010-2011 où il joua 65 matchs.

 

Ricky Rubio, le meilleur joueur européen de la génération 1990 a connu beaucoup de blessures (coude et cheville) entachant sa progression au sein de la Grande Ligue (il a raté 110 matchs en 6 ans dans la ligue. Sera-t-il transféré pendant l’été ou avant la trade-deadline ?

 

Bradley Beal, le troisième choix de la draft 2012 semble particulièrement fragile et inconstant. Il s’est successivement blessé au péroné, à la jambe, au poignet, à l’orteil, à l’épaule, au nez, à la hanche et à la cheville. Forme-t-il toujours avec John Wall le meilleur "backcourt" (autoproclamé) de la Ligue ?

 

Dwight Howard (1er choix de la Draft 2004) n’est plus le même joueur depuis sa première blessure (hernie discale fin avril 2012), s’en suivie une série de blessure à la cheville, au genou et au lombaire.

 

Danny Granger (MIP 2009), peut-être la définition d’une carrière détruite par les blessures. Aujourd’hui sans club, Granger était le leader des Indiana Pacers au début des années 2000. Cependant les blessures l’ont écarté trop longtemps des terrains et ne lui ont pas permis de retrouver son niveau All-Star. Durant ses trois dernières années de carrières, il a seulement joué 74 matchs.

 

Bonne lecture et n’hésitez pas à soumettre le vôtre sur le Forum Inside Basket, sur Twitter ou en commentaire.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()