Cavaliers - Warriors : les 10 chiffres clés du Game 4

Cleveland Cavaliers - Golden State Warriors - LeBron James - Andre Iguodala - NBA
"Iggy" le X factor

Stephen Curry et Andre Iguodala, tous deux à 22 points, mènent leur équipe à la victoire et égalisent à 2-2 dans cette série, cette équipe des Warriors ressemblait à celle qui a dirigé la ligue avec 67 victoires cette saison. Voici les 10 chiffres clés du Game 3.

  • 22 points d'Andre Iguodala

 

Pour ce Game 3, Steve  Kerr a décidé de chambouler son cinq de départ après avoir menti en conférence de presse à propos de la présence d'Andrew Bogut dans le 5 de départ.

 

C'est la première fois de la saison qu'Andre Iguodala ne commence pas la partie sur le banc, et cette décision a été payante puisqu Iggy marque 22 points avec un 4/9 à 3 points. Iguodala a également défendu avec brio sur LeBron James​, puisque le "King" finit à 1/7 lorsque Iggy défend sur lui. 

 

  • 31 points pour les Warriors dans le 1er quart

 

Après un run de 7-0 en faveur des Cavs dès le début du match, on pouvait déjà imaginer un faible score pour les Warriors à la fin de ce 1er quart-temps. Mais les hommes de Steve Kerr ont rebondi et dominé Cleveland 31-17. 

 

Durant cette série les Warriors n'ont pas marqué plus de 20 points en un quart-temps, tandis que pendant la saison régulière ils avaient une moyenne de 28.1 points au terme du 1er quart. Cette moyenne a chuté à 26 dans les 3 premiers tours de playoffs avant de totalement s'écrouler lors des finales.

 

Les points marqués par Golden State au terme du 1er quart lors de cette finale NBA :

 

- Game 1 : 19 points

- Game 2 : 20  points

- Game 3 : 20 points

- Game 4 : 31 points

 

  • Les Warriors n'ont jamais perdu 3 matchs de suite

 

Il y'a deux choses que Golden State ne fait pas : 

 

1/ Les coéquipiers de Stephen Curry ne perdent jamais 3 matchs d'affilés, une série que les Warriors ont gardé intact après la victoire de ce Game 4

 

 

2/ Si ils construisent une avance de 15 points, la franchise Californienne ne perd pas. Les Warriors ont une série de 57 victoires pour 0 défaite cette saison lorsqu'ils ont au moins 15 points d'avance (10-0 en playoffs).

 

 

  • 25 points de différence avec Shaun Livingston sur le parquet

 

L'insertion d'Iguodala n'était pas le seul coup de génie du staff des Warriors, ils ont également fait joué Shaun Livingston durant 25 minutes, ce qui est le total de son temps passé sur le parquet lors du game 2 et 3 combiné.

 

Alors que ses stats ne sont pas impressionnantes (7 points, 8 rebonds, 4 passes, 1 interception et 1 contre) les Warriors ont élévé leur niveau de jeu avec Shaun Livingston sur le terrain en dominant Cleveland de 25 points lors de ses 25 minutes.

 

Durant les 3 premiers matchs de la finale, Livingston et Curry étaient ensemble pendant 17 minutes sur le parquet. Dans le match 4, ils étaient sur le terrain pendant 18 minutes, avec Livingston prenant la mène afin de permettre au MVP de travailler sans la balle notamment grâce aux écrans de ses coéquipiers afin de créer une brèche dans la défense adverse.

 

  • 3.43 est le ratio passe/balle perdue de Golden State

 

Les Warriors ont terminé le match 4 avec 24 passes et seulement 7 pertes de balle. Ils avaient également fait 24 passes décisives lors du game 1, et les 7 pertes de balle égalent le record d'une franchise du plus petit nombre de balles perdues en playoffs.

 

 

Dans les 3 premiers matchs de la finale, le ratio passe/balle perdue des Warriors était de 1.36 (61 passes contre 45 balles perdues). Dans le match 4 ils ont amélioré ce ratio en le multipliant par 2.5.

 

  • L'avantage est de 12-4 à 3 points pour Golden State

 

Lors de ce Game 4 les Warriors ont le meilleur pourcentage à 3 points de la série avec 40% de réussite, c'est près de 10% de plus que leur production durant les 3 premiers matchs de la série.

 

De l'autre côté, Cleveland obtient le pire pourcentage à 3 points non pas de la série, mais de tous les playoffs. A seulement 4/27 (14.8%) à 3 points avec JR Smith à 0/8.

 

  • Les extérieurs de Cleveland sont seulement à 20% au shoot

 

En effet tous les extérieurs des Cavs ont été en manque de réussite pour ce game 4, le trio Iman Shumpert, Matthew Dellavedova et JR Smith est à 7/35 (20%), ils sont à 3/22 (13.6%) à 3 points. 

 

Ce trio a combiné 19 points lors de ce match, soit un point de moins que ce que "Delly" a réalisé seul lors du game 3. Les Warriors ont dominé les Cavs de 27 points dans les 28 minutes où JR Smith était sur le terrain.

 

Les extérieurs des Cavs :

- Dellavedova: 3/14, 2/9 à 3pts = 10 PTS

- Shumpert: 2/9, 1/5 à 3pts = 5 PTS

- Smith: 2/12, 0/8 3pts = 4 PTS

 

  • Cleveland est à 13.3% en dehors de la peinture

 

Les shoots manqués des Cavs ne sont pas qu'à 3 points, puisqu'ils tirent à 6/45 (13.3%) en dehors de la raquette.


 

Dans la peinture : 17/25, (68%)    

En dehors de la peinture : 6/45, (13.3%)

 

  • Timofey Mozgov a marqué 28 points

 

Si il y'avait une lueur d'espoir dans le Game 4 pour les Cavs elle s'appelait Timofey Mozgov​. Le Russe s'est régalé puisque les Warriors ont beaucoup joué small ball​, avec 28 points il réalise son record en carrière. 

 

Mozgov finit le match à 9/16, 10/12 sur la ligne des lancers ainsi que 10 rebonds dont 6 offensifs.

 

  • LeBron a marqué 20 points

 

Après avoir marqué plus de points dans les 3 premiers matchs de la finale NBA que quiconque dans l'histoire de la ligue, la question pour LeBron James était de savoir si oui ou non il pourrait garder ce niveau historique sur l'ensemble de la série. En tout cas pour ce match 4 la réponse est non, il finit avec 20 points, 12 rebonds et 8 passes en 41 minutes, à bout de force. 20 points, c'est moins de la moitié des 41 points de moyenne de LeBron sur les 3 premiers matchs.

 

Il y'avait quelques facteurs de contribution à regarder :

 

1/ Les Warriors ont commencé avec Iguodala dans le 5 de départ, James est à 1/7 en 10 minutes lorsqu'il est défendu par "Iggy".

2/ Golden State a été plus agressif dans les aides défensives avec notamment des prises à deux sur LeBron pour l'obliger à passer la balle. 

3/ Après avoir joué une moyenne de 47.4 minutes pendant les 3 premiers matchs de la finale il était exténué durant la fin du match 4. James avait d'ailleurs déclaré qu'il ne se sentait capable que de jouer 42 minutes en finale NBA :

 

Avec le rythme de la saison régulière je peux tenir 48 minutes, je joue très dur tout au long des playoffs et je mentirai à mon équipe si je leur disait que je pouvais jouer 48 minutes, je pense que c'est impossible.

 

La fatigue de LeBron serait donc une preuve de sa maladresse durant ce match ? ne cherchez pas plus loin que son 5/10 sur la ligne des lancers ou bien son 2/9 sur des shoots non contestés.

 

4/ Et nous ne pouvons pas oublier l'entaille au crâne qu'il a subi après une collision avec un cameraman

 

Ailleurs sur le web