Carmelo Anthony :''Je suis vraiment excité''

Carmelo Anthony - New York Knicks - NBA
À 32 ans et un titre NBA qui tarde, le temps est compté pour Carmelo Anthony
1408
lectures
Avis

Il y a toujours une vague importante d’optimisme lors du Media Day en NBA. Chaque joueur se livre avec enthousiasme sur la prochaine saison et c’est aussi le cas du côté des Knicks de New York dont on attend beaucoup la saison prochaine.

Son leader, Carmelo Anthony, ne tarie pas d’éloge quant aux Knicks version 2016-2017. Après être rentré dans l'histoire de Team USA, Melo aimerait beaucoup ne pas partir en vacances de façon avortée. Un excitement d’avant saison toujours sympathique pour tous les fans de Big Apple, mais attention, le retour à la réalité est parfois difficile.

 

Quant à son association avec Derrick Rose, ex MVP 2011 et meneur des Bulls la saison dernière :

 

Je n’ai jamais joué avec un mec comme Derrick à mes côtés. J’ai joué avec de nombreux arrières qui avaient tous des styles différents mais jamais avec un joueur comme Derrick, explosif (ndlr : Melo aurait t-il oublié Allen Iverson ?), capable de vous ouvrir des espaces, de rythmer le match. Derrick est une vraie menace à son poste. Je suis vraiment excité et je n’avais pas ressenti cela depuis un sacré bout de temps.

 

Melo en remet même une couche sur D-Rose avant de s’attaquer aux nouvelles recrues, dont le français Joakim Noah et le meneur Brandon Jennings :

 

Derrick est extrêmement concentré, en bonne santé et dans un bon état d’esprit (ndlr : on en oublierait presque l’histoire de viol dont Rose est accusé) avec un objectif unique, faire gagner son équipe. Joakim est un joueur de caractère. Il joue avec émotion et de façon très intense. On peut voir son envie lors de ce workout. Un autre gars dont personne ne parle est Courtney Lee. Je pense que c’est une belle addition à notre effectif. Il peut tout faire sur le terrain. Et Brandon Jennings, il ne veut qu’une chose, gagner et aider son équipe à progresser.

 

À 32 ans, Carmelo Anthony sait que son temps au sein de la ligue est compté. Les Knicks de New York peuvent semer le trouble dès la saison prochaine si la mayonnaise prend avec l’acquisition de ces nouveaux joueurs et une montée en puissance de Kristaps Porzingis. En tout cas, c’est tout le bien que l’on souhaite à cette équipe new yorkaise qui fait défaut chaque fin de saison, au mois de Mai (playoffs). En cas de nouvel échec, Phil Jackson pourrait bien être pointé du doigt. Mais avant toute chose et à quelques jours du début de la saison régulière, soyons zen.

Ailleurs sur le web