159

online

Building City : Sacramento Kings

Building City : Sacramento Kings

  
Sacramento Kings - De'Aaron Fox - Vlade Divac - NBA
Crédit photo : Getty Images

En NBA, quand une franchise va mal, ce n’est jamais pour bien longtemps. On coule, on touche le fond, on ramasse quelques picks et on remonte à la surface. Et avec une moyenne d’âge de 25 ans, les Kings sont en pleine reconstruction.

Sur les cinq dernières années, Sacramento n’a pas fait mieux qu’une 10ème place à l’Ouest. Vlade Divac, GM des Kings depuis peu, a décidé de faire bouger les choses. Sa première opération à risque en tant de GM, a été de se séparer de son Franchise Player DeMarcus Cousins. Avec comme contrepartie principale la venue de Buddy Hield, le plan semble audacieux mais parfaitement contrôlé selon l’ancien pivot serbe.

 

Quand on a pris la décison d’échanger DeMarcus Cousins, on savait exactement ce qu’on faisait. Nous avions un plan et nous avons essayé de l’exécuter. C’est exactement ce que nous voulions.

 

On se tourne vers la jeunesse du côté de Sacramento. Avec l’arrivée de Buddy Hield et Langston Galloway, s’ajoute les jeunes rookies fraîchement sélectionnés par le Staff des Kings. De’Aaron Fox en tête d’affiche, suivi par Justin Jackson, Harry Giles et Frank Mason III. Sans oublier la venue du magicien Bogdan Bogdanovic.

 

Ces jeunes joueurs permettent d’entrevoir une multitude d’options dans le jeu des Kings. Buddy Hield apportera son scoring. L’ancien Pelicans manque peut-être de régularité mais il a montré qu’il pouvait faire très mal quand il avait la main chaude. Justin Jackson est un ailier polyvalent capable d’apporter en sortie de banc et de jouer sur plusieurs postes. Mais les regards vont être portés sur De’Aaron Fox. L’ex-pensionnaire de Kentucky est un des favoris pour la course au titre de Rookie Of The Year. Un meneur très agressif capable d’asphyxier son adversaire direct des 2 côtés du terrain. La mobylette aux 4 poumons pourrait bien être le futur de la Franchise.

 

Mais une équipe jeune, bien qu’elle soit bourrée de talents, ça n’arrive pas en playoffs. Pas sans des vétérans pour apprendre la vraie vie aux jeunes joueurs qui découvrent la grande ligue. Et ça, Vlade Divac l’a bien compris.

 

En signant George Hill, De’Aaron Fox tiendra son mentor à la mène. Vince Carter, le vétéran de 40 ans va apporter son expérience dans le vestiaire. Et enfin, Zach Randolph guidera la jeunesse de Willie Cauley-Stein, Skal Labissière ou encore Harry Giles.

 

Vince Carter assis sur le banc aux côtés de nos jeunes joueurs, ça va être quelque chose d’inestimable. Avoir ces gamins qui apprennent auprès de lui sur le tas, tout comme avec Zach Randolph et George Hill. Je suis vraiment excité. Notre objectif c’est que ces gamins apprennent chaque jour à jouer dur et à se battre. Nous pensons vraiment que c’est la bonne façon à faire. C’est encore trop tôt pour dire où nous en serons dans quelques années, mais nous allons dans la bonne direction. Nous étions prêts et nous savions exactement ce que nous allions faire au moment venu.

 

Ça va donc être très intéressant de voir évoluer cette jeune équipe dès la saison prochaine. Les choix risqués des Kings vont-ils être payants ? Début de réponse mi-octobre. 

Ailleurs sur le web
Votre avis ()