Bilan 2015-2016 : Sacramento Kings

1185
lectures
Avis

Maintenant que la saison NBA est terminée et que la suivante a déjà débuté, il est l'heure de faire les bilans par équipe sur la saison 2015-2016, on poursuit notre série avec celui des Kings de Sacramento

  • La prédiction en début de saison

 

Prédiction de victoires: 38 victoires pour 44 défaites. (la preview de l'an passé est à lire/relire ici)

 

  • L'effectif

 

Meneurs: Rajon Rondo, Darren Collison, David Stockton 

Arrières: Marco Belinelli, Ben McLemore, Seth Curry

Ailiers: Rudy Gay, Omri Casspi, Caron Butler, James Anderson

Ailiers-forts: Willie Cauley-Stein, Quincy Acy, Duje Dukan

Pivots: DeMarcus Cousins, Kostas Koufos, Eric Moreland

 

  • Les chiffres de la saison

 

Bilan:  33 victoires - 49 défaites

Classement: 10ème de la conférence Ouest, 3e de la division Pacifique

Attaque: 106.6 points marqués par match (3ème de NBA)

Défense: 109.1 points encaissés par match (30ème de NBA)

Meilleur Marqueur: DeMarcus Cousins avec 26.9 points par match

Meilleur Passeur: Rajon Rondo avec 11.7 passes par match

Meilleur Rebondeur: DeMarcus Cousins avec 11.5 prises par match

Meilleur Intercepteur: Rajon Rondo avec 2.0 interception par match

Meilleur Contreur: DeMarcus Cousins avec 1.4 crèpes par match

Meilleur Pourcentage: Willie Cauley-Stein avec 56.3 % de réussite aux tirs.

 

  • La saison régulière

 

Paradoxalement, même si les Kings ne sont pas parvenus à gagner leur billet pour les playoffs, leur saison régulière est loin d'être un échec. En effet, Sacramento a juste souffert d'une irrégularité maladive qui les ont empêchés d'enchaîner les victoires capitales dans la course finale pour les playoffs. Cependant, avec l'arrivée de Rajon Rondo, la franchise californienne a logiquement retrouvé un collectif, ce qui a permis de mettre en valeur leur pivot star DeMarcus Cousins. D'ailleurs, ce dernier a encore progressé en rajoutant le shoot extérieur dans sa panoplie offensive ce qui prouve une nouvelle fois que Cousins est loin d'avoir atteint son potentiel maximum. En revanche, le pivot de 25 ans doit continuer de corriger ses problèmes de concentration sur le parquet notamment en défense mais surtout dans ses choix très souvent discutables. De plus, malgré de solides backups tels que Darren Collison et Quincy Acy les Kings n'ont pas eu la profondeur de banc nécéssaire pour pouvoir accumuler les bons résultats. Mais une nouvelle fois, le plus gros problème de Sacramento fut l'entente au sein de l'équipe, une atmosphère pesante régnait dans le groupe et l'esprit de famille ne fut qu'utopique en témoigne les déclarations post-saison des joueurs : « Il n’y a jamais eu de groupe », d’après Marco Belinelli ; « Au début de la saison, c’était vraiment moche », selon Rajon Rondo ; « Déprimant », pour Caron Butler ; « Personne n’a jamais vécu quelque chose comme ça » poursuivait Rudy Gay. Cette 10e place et le bilan plus correct furent gâchés par des problèmes internes. 

 

  • Les points positifs

 

- Retour d'un collectif bien huilé

- Cousins confirme son statut de "meilleur pivot de la ligue" en peaufinant sa panoplie

- Willie Cauley-Stein s'est montré irrégulier mais efficace dans son rôle d'intérieur défensif 

- Dans la course en playoffs

 

  • Les points négatifs

 

- Un effectif encore trop juste pour prétendre aux playoffs

- Un vestiaire séparé

- Un coaching staff en-dessous de tout 

- Une défense mauvaise et pas assez rugueuse.

 

  • Bilan global 

 

Pour conclure, la saison des Kings ne fut pas si mauvaise que cela d'un point de vue sportif mais si Sacto souhaite réellement se débarasser de cette malédiction de la non-qualification en playoffs, il faudra faire des choix au niveau du coach afin de changer l'image et le jeu de l'équipe mais également aider DeMarcus Cousins a passé ce dernier cap. Sans oublier de reconstruire le banc avec de bons role players capables de se fondre dans un collectif et d'être de très bon coéquipier. Cet intersaison sera capital pour Sacramento ! 



Ailleurs sur le web