Au bout du bout, les Américains s'imposent face à d'Héroïques Australiens

1076
lectures
Avis

Après avoir remporté leurs deux premiers matchs, les leaders du groupe A que sont les Australiens et les Américains s'affrontaient cette nuit. Dans un match superbe, Team USA s'est imposé au bout du bout. En voici le résumé.

Première petite surprise de cet affrontement entre les deux leaders du groupe A, avec la titularisation de Paul George, en lieu et place de Klay Thompson, très en dessous offensivement sur le tournoi. Fort des deux premières victoires face aux Serbes et aux Français, les Australiens attaquent ce match en regardant les Américains droit dans les yeux. C'était sans compter sur Carmelo Anthony qui, toujours aussi impressionant en Fiba, claque 9 points dans les 90 premières secondes. Cependant, le reste du 5 majeur n'est pas encore en rythme, contrairement aux Australiens qui plantent 12 points dont un 3 points "Curryesque" de Patty Mills en contre attaque, avant que George ne remette les deux équipes au coude à coude. Mills continue quand à lui son très bon début de JO en permettant au siens de garder les devants grâce à une superbe réussite derrière l'arc. Les Australiens sont extrêmement intéressant offensivement et défensivement avec un Andrew Bogut toujours aussi important, que ça soit dans le mouvement du ballon, dans la gestion du jeu, dans les contres (méchants) sur Kyle Lowry ou dans les tirs compliqués face à DeMarcus Cousins ou DeAndre Jordan. De plus, l'ancien Cavs Dellavedova tient plutôt bien Kyrie Irving. Alors que Kevin Durant passe pour une fois à travers (0/4 en 1er quart), la second-unit des Américains, solide défensivement, va revenir rapidement au tableau d'affichage afin de terminer le premier quart-temps à 29 partout et en plus, va permettre à Carmelo Anthony de devenir le meilleur scoreur de l'histoire de Team USA aux Jeux Olympiques, dépassant LeBron James et ses 273 points.

 

Durant le second quart-temps, les deux équipes continuent de se tirer la bourre, alors que DeMarcus Cousins continue lui de galèrer face à l'ancien Warrior, et est obligé de sortir pour 3 fautes... Sous l'impulsion d'un Dellavedova parfait dans la gestion du ballon avec déjà 7 passes avant la mi-temps, les Australiens vont même réussir à créer un petit écart en menant de 7 points, grâce aussi au soutien d'une grosse partie du public. David Andersen se prend quand à lui pour Kobe Bryant et confirme l'impressionante réussite des Australiens sur cette première mi-temps. Avec 68% de réussite au tirs dont 63 derrière l'arc, l'australie est logiquement en tête de 5 points à la pause, et cela est mérité vu la qualité de jeu affiché par les Boomers, emmenés par un Patty Mills déjà à 15 points et un Bogut à 13.

 

Au retour des vestiaires, les Americains reviennent clairement avec l'intention d'en finir. Ils infligent un rapide 9-0 aux australiens, en 2 petites minutes, sous l'impulsion de Kyrie Irving et d'un Kevin Durant qui semble avoir trouvé une nouvelle zone de confort à Rio après sa première mi-temps ratée (2/9 aux tirs). Bogut tente de garder les siens dans le match, en enchainant contre important, panier dos au jeu et mouvement de ballon pour écarter la défense américaine et les Boomers sont toujours à égalité, 5 minutes après la reprise. Ils continuent de jouer physique, parfois même à la limite du raisonnable, mais cela fonctionne et avant l'entame de l'ultime période, les Australiens ne sont menés que de 3 points ! 

 

Alors que les deux équipes se tiennent toujours en une possession, Melo va devoir sortir le grand jeu, et enchainer 6 points d'affilés pour faire souffler légèrement les siens, puis deux énièmes 3pts en fin de possession afin de prendre 8 points d'avances. Les Australiens vont remettre de l'intensite, forcer des contres-attaques et même revenir à 4 points, mais comme un symbole, c'est Kyrie Irving qui va les crucifier d'un 3pts rappelant les dernières finales, et le bijou sur Stephen Curry. Finalement, les Australiens s'inclinent 98-88 mais auront été héroïques jusqu'au bout et n'ont absolument rien à se reprocher. La fatigue et le manque de profondeur de banc auront sûrement joué et ils sont tombés face à un incroyable Carmelo Anthony. Quoi qu'il en soit, il faudra compter sur eux pour la suite de la compétition et rien ne sera facile contre eux. 

 

Au niveau des statistiques, Carmelo Anthony termine son superbe match avec 31 points, à 11/21 aux tirs dont 9/15 derrière l'arc, auxquels il ajoute 8 rebonds. Kyrie Irving, héros du dernier quart avec le Knick, affiche lui 19 points et 5 passes alors que Kevin Durant est totalement passé à côté (4/16 aux tirs). En face, Bogut a fait un superbe match et termine avec 15 points à 7/9, pendant que Patty Mills (30 points) et Matthew Dellavedova (presque en triple double avec 11 points, 7 rebonds et 11 passes) ont tout tenté pour s'imposer, en vain. 

Ailleurs sur le web