Atlanta balayé, OKC douche San Antonio

Deux rencontres cette nuit en playoffs avec le match 4 entre Cleveland et Atlanta et le match 4 entre San Antonio et Oklahoma City.

Belle soirée de NBA pour les fans cette nuit avec deux matchs 4 d'une importance capitale. Commençons tout de suite avec la série qui opposait Cleveland à Atlanta. Les Cavaliers avaient besoin d'une victoire pour accéder à la Finale de Conférence et c'est chose faite. Lors du match 4 à Atlanta, LeBron James et sa bande ont balayé, non sans mal, une valeureuse équipe des Hawks pour accéder à leur deuxième finale de conférence consécutive.

 

  • CLEVELAND CAVALIERS 4 - 0 ATLANTA HAWKS

 

Dans cette rencontre disputée, les changements de leader n'ont cessé de se faire, mais au final le dernier mot est revenu aux hommes de Tyronn Lue. Kevin Love est l'homme de la soirée du côté de l'Ohio puisqu'il termine avec 27 points dont un superbe 8/15 à trois points, 13 rebonds et 4 passes décisives. Belle revanche pour celui qui avait été absent de la dernière campagne de son équipe et pour celui que l'on a souvent décrié cette saison. Autre joueur à s'être illustré, le meneur Kyrie Irving. Le numéro 2 des Cavaliers termine cette rencontre avec 21 points, 8 passes décisives et 2 rebonds. Irving a parfaitement distribué le jeu pour ses coéquipiers et a su se montrer efficace offensivement quand il le fallait.

 

Enfin, Cleveland peut aussi remercier son franchise player : LeBron James. Le King termine le match avec 21 points lui aussi, 10 rebonds et 9 passes décisives. Passons sous silence ses 6 ballons perdus tant le numéro 23 donne une impression de facilité depuis le début de cette post-season.

 

En face, Atlanta s'est accrochée jusqu'au bout mais ni les 19 points, 9 rebonds de Paul Millsap, ni les 21 points de Dennis Schröder n'ont changé l'issue de la rencontre. Score finale 100 à 99 et revoilà Cleveland en finale de conférence pour la deuxième fois en deux saisons. LeBron James et sa bande attendent maintenant patiemment de savoir qui ils affronteront, ce sera soit Miami, soit Toronto.

 

Passons désormais à la série de l'Ouest qui opposait San Antonio à Oklahoma City. Le Thunder est déjà dos au mur, puisque après avoir égalisé à un partout dans la série, les hommes de Billy Donovan ont perdu l'avantage du terrain dans le match 3. Une victoire face à San Antonio est donc impérative sous peine de devoir réalisé un exploit lors des trois prochaines rencontres.

 

  • SAN ANTONIO SPURS 2 - 2 OKLAHOMA CITY THUNDER

 

Le Thunder recevait donc les Spurs avec l'obligation de s'imposer et c'est chose faite pour les coéquipiers de Kevin Durant. En effet, au terme d'une partie globalement maîtrisé par les joueurs des Spurs, du moins dans les trois premières périodes, ce sont bien les joueurs d'OKC qui s'imposent en collant 111 points à la pourtant réputée défense des Epérons. Score finale 111 à 97 et Billy Donovan pourra tirer un grand coup de chapeau à son ailier titulaire. Le MVP 2014 termine la rencontre avec 41 unités et égale ainsi son record de points en playoffs.

 

A ses côtés, Russell Westbrook s'est montré raisonnable avec 14 points, 7 rebonds et 15 passes décisives. Steven Adams et Dion Waiters ont fait le métier avec 16 points pour le premier et 17 points pour le second. Enfin Enes Kanter affiche lui aussi de belles statistiques avec 11 points.

 

Du côté des Spurs, sale soirée puisqu'ils voit le Thunder revenir à égalité dans la série mais aussi et surtout parce qu'ils n'ont pas réussi à contenir la puissance offensive lors du retour d'Oklahoma City. Kawhi Leonard et LaMarcus Aldridge, pourtant si adroits depuis le début de la série, ont vendangé avec un 7/19 pour le premier et un 8/18 pour le second. Tony Parker avait pourtant tout tenté dans cette partie avec 22 points et 3 passes décisives. Autre français à avoir fait une belle performance, Boris Diaw. L'intérieur des Spurs termine avec 11 points mais c'est malgré tout insuffisant pour faire basculer le match et la série.

 

La suite de la série va nous offrir un très bel affrontement avec une ambiance de folie à l'AT&T Center pour le match 5. 

Ailleurs sur le web